Histoire du Projet
Année 2011

Improvisation de Gilbert Manana à la marovany
© 07 janvier 2011 [Gilbert Manana] Antsiranana - Madagasikara

SOMMAIRE
Google

Bas de page

Janvier à juin 2011:

o 08 janvier 2011 : reprise des cours de l'école ce samedi. Tout le monde est heureux d'être là avec un même plaisir. Plaisir partagé par notre ami et parrain Mahaly de passage à Diego.Cette rencontre en terre malagasy depuis si longtemps souhaitée se réalise enfin pour le bonheur de tous. Elle coïncide fort heureusement, en plus de la reprise des cours de 2011, avec la fête de bonne année organisée le même jour chez notre amie Bernadette, au Baobab Café. Une fête de bonne année pour nous rappeler le souvenir très présent de Mena trop tôt disparu, et écouter le kabaro de M. Bahoaka, notre estimé doyen.

Cours d'accordéon © Mahaly 2011
Gilbert, Macho, Hervé, Mahaly et Jean-Michel © Mahaly 2011

o Pour célébrer ce moment de retrouvailles, une petite fête organisée la veille avec Gilbert, Macho, Hervé, Mahaly et bien du monde, nous permit d'enregistrer quelques compositions de Gilbert et Macho. Je vous propose ici une improvisation à la valiha de Gilbert Manana, rejoint plus tard par Macho au faray.


Improvisation de Gilbert Manana
© 07/01/2011 à 21h55

o Grâce à Mahaly qui mit à profit sa visite de l'Ecole pour nous gratifier d'une magnifique série de photographies, nous disposons d'un beau témoignage visuel et artistique à voir sur ce site : http://www.pbase.com/sifaka/zomareschool. En voilà un échantillon :

« Ces photos ont été prises lors de ma visite de l'école ZOMARE de musique et de danse à Antsiranana (Diego Suarez), Madagascar.

ZOMARE est une association (plus de détails à www.zomare.com) qui gère gratuitement ce service à l'école.

ZOMARE ne possède pas ses propres installations pour le moment. Chaque samedi, ZOMARE organise des cours pour ses 250 élèves dans les locaux d'une école primaire.
Parmi ses élèves, ZOMARE accueille un groupe d'enfants aveugles parrainé par une autre ONG. Comme il est connu que tous les enfants ne mangent à leur faim, l'école offre un repas gratuit.
 
Si vous voulez contribuer, s'il vous plaît, consultez le site Web ci-dessus ou contactez-moi par la rédaction d'un message «private» dans les commentaires. »

« These photos were taken during my visit of the ZOMARE school of music & dance in Antsiranana (aka Diego Suarez), Madagascar.

ZOMARE is an association (more details at www.zomare.com) that manages this free of charge school.

ZOMARE does not own its own facility yet. Every Saturday, ZOMARE organizes the courses for its 250 students in the premises of a public school.
Among its pupils, ZOMARE greets a group of blind children sponsored by another NGO. As it is known that not all the children eat their fill, the school offers a free lunch.

If you want to contribute, please, check the website above or contact me by writing a 'private' message in the comments area.
 »



Cours d'accordéon © Mahaly 2011
Cours d'accordéon © Mahaly 2011

Cours de danse © Mahaly 2011
Cours de danse © Mahaly 2011

Cours d'accordéon. Hervé et un élève mal voyant © Mahaly 2011
Cours d'accordéon. Hervé et un élève mal voyant © Mahaly 2011

Cours de valiha © Mahaly 2011
Cours de valiha © Mahaly 2011

hdp

o 15 avril 2011 : Lettre de ZOMARE - Avril 2011


w w w . z o m a r e . c o m
        © Mahaly 2011


Chères marraines, chers parrains,
 
La rentrée de l'École de Musique et de Danse ZOMARE a été effectuée le 8 janvier 2011 avec ses 250 élèves et l'ensemble des professeurs, visiblement heureux de se retrouver après quelques jours de vacances pour cause de fêtes de fin d'année. Les cours ont repris dans l'enthousiasme et la bonne humeur. Vichy, notre professeur de guitare est toujours en convalescence et en bonne forme. C'est donc M. Marcel "Kafo" qui s'occupe de la classe avec bonheur. M. Talata est toujours retenu par ses charges de militaire. M. Félicien, son collègue professeur de Tuba, assure son remplacement temporaire. M. Hervé s'occupe efficacement de la classe d'accordéon de notre regretté Iavilisy Mena auquel fut rendu le soir même de ce 8 janvier un poignant hommage à l'occasion de la fête de Bonne Année. Vers 12h30 comme d'habitude, un repas fut servi à tous. Ce repas, moment de convivialité très fort, n'est pas une moindre chose en ces temps de disette et de difficulté intense pour Madagascar.
 
A noter  la présence pour ce jour de rentrée, de M. Mahaly, parrain et ami de longue date de ZOMARE, qui vint des États-Unis nous faire l'honneur d'une petite visite. Nous lui devons de magnifiques photos que l'on peut voir sur ce site : 

Antsiranana, Madagascar - ZOMARE school of music & dance (Januarry 2011)

A lire en préambule :
 
« These photos were taken during my visit of the ZOMARE school of music & dance in Antsiranana (aka Diego Suarez), Madagascar.
ZOMARE is an association (more details at www.zomare.com) that manages this free of charge school.
ZOMARE does not own its own facility yet. Every Saturday, ZOMARE organizes the courses for its 250 students in the premises of a public school.
Among its pupils, ZOMARE greets a group of blind children sponsored by another NGO.
As it is known that not all the children eat their fill, the school offers a free lunch.
If you want to contribute, please, check the website above or contact me by writing a 'private' message in the comments area. »
 
« Ces photos ont été prises lors de ma visite de l'école ZOMARE de musique et de danse à Antsiranana (Diego Suarez), Madagascar.
ZOMARE est une association (plus de détails à www.zomare.com) qui gère gratuitement ce service à l'école.
ZOMARE ne possède pas ses propres installations pour le moment. Chaque samedi, ZOMARE organise des cours pour ses 250 élèves dans les locaux d'une école primaire.
Parmi ses élèves, ZOMARE accueille un groupe d'enfants aveugles parrainé par une autre ONG. Comme il est connu que tous les enfants ne mangent à leur faim, l'école offre un repas gratuit.
Si vous voulez contribuer, s'il vous plaît, consultez le site Web ci-dessus ou contactez-moi par la rédaction d'un message «private» dans les commentaires. »


Cours de Formation musicale 1ère année © Mahaly 2011

Ce soir du 8 janvier, notre fête de Bonne Année fut donc organisée chez notre amie Bernadette, au Baobab Café. Ce fut l'occasion de nous rappeler le souvenir très présent de Mena trop tôt disparu, et d'écouter le kabaro de M. Bahoaka, notre estimé doyen.
 
La veille, afin de célébrer comme il se doit ce moment de retrouvailles avec Mahaly et ses amis, une petite fête fut organisée avec Gilbert, Macho, Hervé, Mahaly et bien du monde. Cela nous permit d'enregistrer quelques compositions de Gilbert et Macho. Je vous propose ici une improvisation à la valiha de Gilbert Manana, rejoint plus tard par Macho au faray.


Gilbert le 7 janvier 2011 à 21h55 © 2011 Mahaly

Le samedi 15 janvier, une nouvelle matinée de cours suivie de la cantine. Des problèmes de disponibilité de salle se posent. C'est un problème récurrent dû à l'actuelle absence de locaux. Si nous nous contentons pour l'instant de cette situation faute de mieux, l'utilisation des bâtiment de l'EPP avenue Pasteur n'est évidemment pas satisfaisante. Pourtant la perspective de débuter les travaux sur notre terrain de la SCAMA se précise. Une petite habitation est actuellement en construction et verra le jour dès la fin du mois d'avril. Il s'agit d'un logement destiné à accueillir gracieusement un "gardien" et sa famille. L'idée est d'assurer la surveillance des lieux en vue des futurs travaux qui y seront effectués, d'entretenir et de nettoyer le terrain. Cette famille pourra en outre cultiver une parcelle, ce qui n'est pas négligeable à Madagascar par les temps qui courent. Le financement est assuré gràce à un don de 1100 Euros de  ZOMARE Penn Ar Bed. Cette somme avait été récolté en 2007 lors de la venue de Gilbert, Faustin et Winda à Douarnenez [un très bon souvenir!]. Notre objectif à court terme est d'entreprendre, en première étape, la construction du "bâtiment administratif" [88 m2] dont on pourra utiliser les locaux pour diverses activités de l'association.

Une réunion des professeurs de ZOMARE se déroule le samedi 15 janvier à 18h afin de faire un point précis sur l'école. Un bilan de ce début d'année scolaire est réalisé et les perspectives pour 2011 sont passées en revue: enseignement, élèves, prêt d'instrument, matériel, construction des locaux, examens de fin d'année, participation de l'école à diverses manifestations, fête de fin d'année et fête de la musique. Sont évoqués plus particulièrement les cinq élèves non ou mal voyants qui ont intégré l'école au premier semestre. Les professeurs sont surpris par leur vitesse d'apprentissage et ce, malgré les difficultés liées non seulement au handicap physique mais aussi aux séquelles psychologiques dues à une absence totale de prise en charge des enfants handicapés à Madagascar. Il faut saluer le travail de cette équipe de professeurs soudés et mû d'un semblable état d'esprit, pour sa rigueur, son abnégation et même sa compassion.

J'ai constaté que beaucoup de grands et d'anciens élèves de ZOMARE étaient d'ors et déjà sollicités pour leur talent et leur compétence, par des artistes et des groupes professionnels à Madagascar.  Je pense notamment à Salomon [acc.], Oregui [batt.] , Luckson [harpe], Achimie [guit.], Hervé  [acc.], Gino [guit.], Gelivio [clav.], Rija [perc.], Prisca [tromp.], Eliace [sax.], Solo n'Antoine [guit.], Lucky [tromb.], Cathie [valiha], Florian [tromb.], Jean-Jacques [valiha], Djamie [tromp.], etc. Cela prouve que le travail entrepris depuis dix ans porte ses fruits. Ce qui peut d'ailleurs sembler bien normal mais rassure et fait de tout même plaisir.

On peut depuis le 27 mars 2011 visionner sur Youtube et Dailymotion un diaporama consacré à notre École de Musique. Réalisé à partir des très belles photos de Ambre Tuelin (montage de Valérie Alonzo), ce reportage de 4'22 est illustré d'une composition de Gilbert & Macho. Le voici présenté ci-dessous.



École de Musique et de Danse ZOMARE de Diego Suarez (Antsiranana) à Madagascar.
Un reportage de Ambre Tuelin [© 2009]

"Zomban' ny Moziky Antsiranana - La Réunion"
"Maison de la Musique Antsiranana - La Réunion"

Depuis 2000, deux cent cinquante enfants apprennent gratuitement la pratique d'un ou plusieurs instruments, le solfège et la danse.
Le matériel - instruments, cahier, etc. - est fourni gracieusement.
Une quinzaine de professeurs assure un enseignement de la musique et de la danse malagasy respectueux
du fomba (coutume, morale) et des traditions. Outre la danse et la formation musicale (solfège), les instruments enseignés sont les suivants : valiha, guitare, kabosy, saxophone, trompette,
trombone, tuba, clavier, accordéon, percussions et batterie.
Depuis quelques années, un service de cantine permet à tous les élèves de profiter d'un bon repas chaque semaine.
Pour participer, aider et parrainer ZOMARE, vous pouvez nous contacter à : zomare@laposte.net
www.zomare.com & www.zomare.com/parrainage.html

Si avec l'aide de ses marraines et parrains, si avec ZOMARE Penn Ar Bed et ZOMARE Océan Indien, si avec tous ceux qui le soutiennent, ZOMARE poursuit sans relâche ses efforts et sa tâche en faveur de ses élèves avec rigueur et ténacité, c'est dans un contexte malgache de plus en plus terrible et inquiétant. [...] Il reste à faire confiance au peuple malgache, pour sa patience et sa capacité de résilience. Quelques gouttes d'espoir dans un océan de malheur et de mort, mais quelques gouttes d'espoir quand même, c'est la leçon de tous ceux qui modestement œuvrent pour le bien-être d'autrui à Madagascar.


A bientôt.


Jean-Michel LACROIX
pour le ZOMARE

hdp

o 10 mai 2011 : l'association ZOMARE Penn Ar Bed de Douarnenez, toujours très active, vient de réaliser trois magnifiques panneaux d'information sur ZOMARE. Ces panneaux ont été financés par la société Jean Hénaff basée à Pouldreuzic.
Panneau 1 : L'École de Musique et de Danse, Panneau 2 : Échanges culturels et Panneau 3 : Les besoins.

Logo Hénaff



Les trois panneaux ZOMARE © 2011 Zomaré - Penn Ar Bed


Le Triptyque ZOMARE © 2011 Zomaré - Penn Ar Bed


w     w     w     .     z     o     m     a     r     e     .     c     o     m


Chères marraines, chers parrains,

 

Pensez s'il vous plaît à renouveler votre parrainage !
Nous vous en remercions par avance.

 
La construction du logement est achevée. Une famille de cinq personnes emménage demain mercredi 11 mai. Certes le lieu est modeste mais il offre, en plus de la gratuité de sa location, des possibilités de cultiver la terre, de l'espace et du calme. Les personnes semblent enchantées. J'aurai l'occasion de les rencontrer et de m'entretenir avec elles bientôt lors de mon prochain séjour à Diego Suarez.
 
Le retour de M. Talata Jules, notre professeur de trompette tant attendu, est effectif depuis une semaine. Il a repris ses fonctions et retrouvé ses élèves avec bonheur. Son éloignement forcé de Diego pour des raisons professionnelles lui pesait, il nous revient en pleine forme.
 
L'association ZOMARE Penn Ar Bed de Douarnenez, toujours très active, vient de réaliser trois magnifiques panneaux d'information sur ZOMARE et son École. Ces panneaux ont été financés par la société Jean Hénaff basée à Pouldreuzic. Le panneau 1 est consacré à l'École de Musique et de Danse. Le panneau 2 aux échanges culturels et le panneau 3 aux besoins.

 

Mai et juin, ces deux ultimes mois de l'année scolaire 2010/2011 vont être consacrés aux examens et aux divers évènements culturels de la ville de Diego. Notamment, la fête de la musique et la fête de fin d'année de l'École, sans préjudice d'autres manifestations auxquelles ZOMARE pourrait participer. Ils verront sans doute aussi le commencement de quelques travaux sur notre terrain de la Scama, dans la perspective de notre future école. Cependant, au cœur du projet, il y a les élèves. Leur apprentissage, leurs progrès, leur bien-être au sein de l'École, leur devenir : c'est le cœur de nos préoccupations et tout y est subordonné. Souvent nous voudrions faire plus, et si les moyens nous manquent, du moins compensons-nous par l'engagement enthousiaste. Souvent aussi, nous avons toutes les raisons de nous indigner. De la situation sociale et politique, des autres évidemment et puis... de nous-même. La meilleure réponse est de poursuivre la tâche inlassablement !
 
Je me réjouis que tant de monde participe à sa manière à ce projet. La plupart du temps dans l'ombre, modestement et sans autre satisfaction que le sentiment du respect d'une certaine morale (puisque justement selon Platon "La Musique est une loi morale"). Pour l'heure, je pense à mon ami Philippe Mournetas qui depuis le début est à la pointe de notre action. Sans son enthousiasme clairvoyant, peu de choses auraient vu le jour. ZOMARE lui doit beaucoup. De multiples contacts et bien des projets de collaboration. L'un des derniers en date avec  l'association "Écoles du monde" nous laisse entrevoir des perspectives passionnantes. Mais son cheval de bataille reste la construction de notre École de Musique et de Danse. Avec cette année le début des travaux tant attendu de l'école ZOMARÉ !!!!!!!!!!!!!!!!!!
 
Quel plus beau cadeau que celui-là pour nos élèves et pour tous ceux qui ont à cœur la réussite de ZOMARE ?
 
 
 
A bientôt.
 
Jean-Michel LACROIX & Philippe MOURNETAS
pour le ZOMARE

hdp

o 24 mai 2011 : 41 élèves de l'École de Musique et de Danse ont participé au festival Zegny Zo le samedi 21 mai au matin. Tout s'est très bien passé et les élèves ont effectué deux prestations musicales et chorégraphiques de qualité. Beaucoup de journalistes étrangers et malgaches de Tananarive étaient présents et ont interviewé Marcellin et Hervé, les professeurs, à propos de l'école. Le public a apprécié les excellentes prestations des élèves et en a redemandé ! Une journaliste de RTA (Antananarivo) a semblé particulièrement frappé par les prestations de nos jeunes élèves. ZOMARE reste fidèle au Zegny Zo depuis les tous débuts du festival, et c'est un honneur et une chance pour les élèves de pouvoir mettre en jeu leur talent sous la houlette des enseignants. Il faut saluer les efforts permanents de l'association Zolobe dont l'action efficace innerve la vie culturelle de Diego depuis dix ans. ZOMARE et ZOLOBE ont une histoire commune. La perrenité de leur action est de bonne augure, et leur complicité, comme un sourire radieux dans un contexte malgache sombre et préoccupant.

L'affiche de Zegny Zo 2011 © 2011 zolobe
Zegny Zo 2011 © 2011 zolobe

o 01 juin 2011 : La construction d'un logement (de type 'kalobanô') sur le terrain de ZOMARE a été effectuée durant le mois de mai. Depuis la mi-mai, le logement accueille gracieusement une famille qui peut en outre cultiver une large surface de terre. La connexion au réseau d'eau et d'électricité est en voie d'achèvement. Le fomba fut respecté car on ne construit pas une maison à Madagascar, de quelque dimension qu'elle soit, sans qu'une bénédiction demandée aux ancêtres n'ait lieu. Ce fut donc en toute simplicité chose faite et bien faite. « La Terre protège les vivants et entoure les morts » dit le proverbe malagasy. « Elle a, contrairement au ciel, la forme d'une femme dont la tête est à l'Est, les pieds à l'Ouest, le tronc au Nord, les bras au Sud et le sexe femelle (bobo, tingy) au centre. » (Robert Jaovelo-Dzao).

La Terre, Mère nourricière.

« Pour le Sakalava, la Terre est sacrée, masiny. Elle est comme une personne vivante digne de respect et capable de souffrir, de se réjouir et de pleurer. Les esprits qui l'habitent attendent des humains des sacrifices et des offrandes. Il est interdit aux jeunes sakalava de piler la Terre: cela, dit-on, pourrait porter préjudice aux seins de leurs mères (manamparary nonon 'ny nindry). On pense que la Terre est un être sensible capable de sentir les douleurs et les coups. De même que chez les hommes il existe des parties honnêtes et plus sacrées que les autres, de même, chez elle, il est des lieux sacrés réservés aux différents rites et aux abords desquels il est prohibé de satisfaire les besoins naturels.

Mais la Terre est avant tout une mère qui ne cesse d'allaiter et de nourrir ses enfants que sont les plantes, les animaux, mais surtout les hommes. Elle protège les vivants et entoure les morts. Aux uns elle procure la matière, aux autres la quintessence de la nourriture. Tout ce que peuvent manger l'homme et les animaux est issu de son ventre. Si les humains ses enfants ne lui obéissent pas ou ne suivent pas les règles qu'elle prescrit, elle peut se venger ou sanctionner en fermant le robinet, en arrêtant le cours d'eau ou la pluie, en devenant aride. »

Mythes, rites et transes à Madagascar de Robert Jaovelo-Dzao, Karthala Éditions
Partie I, Chap. 2, II. - Les quatre éléments, B. La Terre, 3. La Mère nourricière, p. 70


Voir aussi "Les dix points essentiels des croyances sakalava", http://www.zomare.com/sakalava.html

_____________________________
Plan du kalobanô © 2011 ZOMARE


Une maison dans les fleurs © 2011 ZOMARE

o 11 juin 2001 : l'inauguration des panneaux de Zomaré Penn ar Bed a eu lieu le samedi 11 juin à Tréboul. On se souvient que l'association ZOMARE Penn Ar Bed de Douarnenez avait réalisé trois panneaux d'information consacrés à ZOMARE et que ces panneaux avaient été financé par la société Jean Hénaff.

• Article du Télégramme - Douarnenez ville.

[http://www.letelegramme.com/local/finistere-sud/ouest-cornouaille/douarnenez/zomare-pour-mieux-dire-qui-on-est-et-ce-que-l-on-fait-12-06-2011-1333475.php]

« Pour mieux dire qui on est et ce que l'on fait »


« En attendant le troc et puces musical de dimanche prochain, les membres et les partenaires du Projet Zomaré travaillent à mieux se faire connaître. »
L’équipe de ZOMARE Penn Ar Bed © 2011 Le Télégramme

L'association « Zomaré » vient d'être dotée de superbes panneaux d'information sur son objectif et ses actions. Hier, première sortie de ces panneaux sur le marché de Tréboul.

Profitant de l'affluence générée par le marché, c'est hier matin que l'association douarneniste «Zomaré» a décidé de montrer ses petites nouveautés. Et le tout dans une ambiance plutôt festive avec accueil des chalands, explications et dégustations diverses. Car après quatre années d'existence, l'association Zomaré, présidée par Yannick Le Bitter, souhaite monter dans la lumière «pour se faire mieux connaître, dire qui l'on est et ce que l'on fait», résumait, hier, Yannick Le Bitter.

Trois panneaux

Qui est Zomaré? «Une association douarneniste qui parraine et agit pour le développement de l'école de musique et de danse de Diego Suarez à Madagascar», répond tout de suite le président. Cette opération, qui a pris pour nom «Projet Zomaré», a débuté il y a quatre ans à la suite d'un voyage organisé par le conseil général. L'association Zomaré a ensuite pris le relais. En trois panneaux, tout est dit. Le premier présente l'école municipale de musique de Madagascar; le second retrace l'histoire de l'association Zomaré et le troisième, «le plus important», selon Yannick Le Bitter, donne toutes les informations sur les besoins et «ce que peuvent faire les particuliers pour nous aider». Au-delà de ces trois panneaux géants d'information, le projet Zomaré «est le résultat d'un travail de réseau et d'entraide», notait Yannick Le Bitter. C'est d'ailleurs ce travail de réseau associatif qui a permis de réaliser ces panneaux que l'on retrouvera «à chaque fois que nous organisons une manifestation».

Un ami graphiste sollicité

Plusieurs partenaires - association et entreprises -, ont participé à la réalisation technique de ces panneaux. Comme Loïc Hénaff qui, au nom de son association de plongée, (et de son entreprise), a pris en charge la création et la fabrication des panneaux. «Ce n'est pas la première fois que nous aidons des associations», expliquait-il, hier, et «le travail qui est fait auprès des pays émergeant, et notamment de Madagascar, nous intéresse beaucoup». Un ami graphiste a été sollicité et les panneaux sont de belle facture: «Quand on aide une association, autant bien le faire», notait encore Loïc Hénaff. Yannick Le Bitter était du même avis.

À noter Zomaré organise un troc et puces «spécial musique» au Plomarc'h, dimanche prochain. Renseignements au 06.63.04.56.08 ou 02.98.74.28.70.


• Article de Ouest-France.

Une vidéo de l’interview de Yannick Le Bitter est associée à cet article.

Créée il y a quatre ans, l’association Zomaré œuvre pour la promotion de l’école de musique et danse de Diégo-Suarez, à Madagascar. Samedi midi, sur le marché de Tréboul, une petite cérémonie était organisée à l’occasion de la réception officielle de trois panneaux, destinés à présenter l’action de l’association. Une manière, aussi, de remercier la société Hénaff de Pouldreuzic, qui a pris en charge l’ensemble de l’opération (conception, financement), en lien avec les bénévoles de Zomaré.

hdp

o 12 juin 2011 : les examens de fin de cycle I se sont déroulés hier matin conformément à ce qui était prévu. L’après-midi fut consacré, quant à lui, à une réunion avec l’ensemble des enseignants afin de faire le point de la situation. Pour les autres élèves, les examens auront lieu samedi prochain.


Échange musical entre Kafo, notre professeur
de guitare et son élève © 14 mai 2011 ZOMARE

La situation d’extrême insécurité qui prévaut en ce moment à Diego – les agressions et les assassinats y sont quotidiens de jour comme de nuit – ne permettra pas à ZOMARE d’organiser sa fête de fin d’année. La participation à la fête de la musique paraît elle-aussi compromise. La sécurité des enfants priment avant tout, et le climat de sauvagerie qui règne actuellement hypothèque et bloque malheureusement toute initiative.

o 13 juin 2011 : l’implantation du chantier et la construction des fondations pour le premier bâtiment devrait commencer dans les jours qui viennent pour s’achever à la fin du mois de juin. Ce premier bâtiment, lorsqu’il sera achevé, servira dans un premier temps, de lieu de réunion et de salle de cours d’abord, de local pour le stockage du matériel ensuite, et enfin de studio d’enregistrement qui s’équipera au fil du temps. ZOMARE poursuit ainsi le travail entamé il y a un mois avec la construction du logement-kalobanô (voir ci-dessus). Le peu de moyens financiers dont nous disposons nous oblige à avancer pas à pas. Du moins cela a t-il le mérite de nous éviter de trébucher… Nous continuons toutefois à faire appel à votre générosité, et un certain nombre d’actions sont prévues dont le but sera d’augmenter sensiblement le budget consacré à la construction des locaux de notre école.

Chères marraines, chers parrains,
s’il vous plaît, pensez à renouveler votre parrainage !
Nous vous en remercions par avance.

Permettez-moi, au nom de ZOMARE, de transmettre à tous ceux qui aident l’école et son projet, mes remerciements les plus sincères. Sans eux ZOMARE n’existerait tout simplement pas. Si le cœur du projet réside bien dans le travail lent et régulier effectué par les enseignants et les élèves soutenus par leurs parents, le support des marraines et des parrains qui font partie intégrante de ZOMARE, est vital. La plupart d’entre vous désormais nous versent régulièrement leurs cotisations, le plus souvent chaque mois. D’autres le font une fois par an. C’est à eux que je voudrais demander aujourd’hui de bien vouloir renouveler leur aide qui nous est indispensable. A l’heure où Madagascar s’enfonce un peu plus tous les jours dans des difficultés insensées, ZOMARE a plus que besoin de votre générosité. Nos moyens restent modestes en regard des efforts consentis par les enseignants et les élèves, et des résultats obtenus. Ces jeunes élèves méritent ce soutien que nous attendons de votre part et qui ne nous a jamais fait défaut. Voici ci-dessous l’adresse à laquelle vous pouvez envoyer votre parrainage. Pour tout renseignement, vous pouvez aussi téléphoner à ce numéro : 06.92.98.60.80. Et pour toute information concernant le parrainage : www.zomare.com/parrainage.html

Association ZOMARE Océan Indien
11 lotissement Moreau
Rivière des Roches
97470 Saint-Benoît

A quoi servent les parrainages ? Trois rubriques absorbent l’essentiel du budget :

• Salaire du personnel [+ frais administratifs, frais d’organisation, entraide, achat et entretien des instruments et du matériel]
• Cantine
• Construction des locaux

Il faut souligner que chaque parrain par sa cotisation contribue à l’ensemble des activités de ZOMARE.
Armor Cuisine participe à lui seul à la totalité du budget cantine, c’est à dire à plus de 50% du budget de ZOMARE ! Jean-Paul Albat, son P.-D. G., a parfaitement compris, comme tous les parrains, les enjeux de cette École. Son passage à Diego en mai 2010 l’a conforté dans cette opinion que par la musique et bien au-delà de la musique, la formation de l’individu et du citoyen est au cœur de l’évolution d’une société. Ce qui surprend chez les grands élèves de ZOMARE n’est pas tant leur haut niveau musical que leur niveau d’éducation, de conscience et de sérénité. C’est pour cela que nous devons être ambitieux. Mais pour loger cette ambition, il nous faut un lieu. C’est l’objet du troisième volet de nos dépenses : la construction des locaux à laquelle nous nous employons en ce moment, encore modestement du fait de nos moyens limités.
 
Merci donc à vous tous, marraines, parrains,
Armor Cuisine, ZOMARE Penn Ar Bed, tous ceux qui actuellement nous soutiennent, et tous ceux qui, entreprises ou citoyens, demain nous apporteront leur soutien constructif.

La cantine, c’est un don de joie © 14 Mai 2011 ZOMARE
La cantine, c’est un don de joie © 14 mai 2011 ZOMARE
La cantine, c’est sérieux © 14 Mai 2011 ZOMARE
La cantine, c’est sérieux © 14 mai 2011 ZOMARE

o 14 juin 2011 : faut-il redire qu’à Madagascar, rien ne se fait, même les plus petites actions, sans de grands efforts et beaucoup de constance. Ces efforts, il serait fastidieux de les évoquer comme il serait vain d’expliquer tous les enjeux de l’acte d’enseigner. Mener ces actions, c’est pourtant le lot quotidien de celles et ceux qui ont en charge ZOMARE à Diego Suarez. En faisant avancer ZOMARE avec beaucoup de réserve, d’humilité et d’altruisme, ils adoptent une attitude sage et économe dont on aimerait qu’elle fut celle de toutes les sphères de la société malgache. Pour tout cela, il faut leur en savoir gré.

Vaovao ny ZOMARE - Juin 2011 : la Lettre de ZOMARE envoyée à tous les marraines et parrains de ZOMARE.

Les deux Kafo
Rencontre le 14 mai dernier entre Kafo, l'un des grands batteurs de la musique malagasy
du Nord et Marcel (dit Kafo), notre professeur de guitare © Mai 2011 ZOMARE

o 30 juin 2011 : ZOMARE s'est lancé depuis peu dans la construction de son école. Certes modestement mais puisqu'il faut un début en tout, après la construction d'un logement destiné à notre gardien, les premiers éléments du bâtiment seront bientôt achevés. Vous pouvez nous soutenir dans cette tâche en finançant cette première construction. Nous lancerons prochainement une opération fort sympathique destinée à récolter quelques fonds…


Bâtiment administratif © Juin 2011 ZOMARE

Faites un don ! © Juin 2011 ZOMARE

Juillet à décembre 2011:

o 02 juillet 2011 : Vaovao ny ZOMARE - Juillet 2011 : la Lettre de ZOMARE envoyée à tous les marraines, parrains et sympathisants de ZOMARE.


w     w     w     .     z     o     m     a     r     e     .     c     o     m

Chères marraines, chers parrains,
Chers sympathisants,
 
    ZOMARE s'est lancé depuis peu dans la construction de son École. Certes modestement, mais puisqu'il faut un début en tout, après la construction d'un logement destiné à notre gardien, les premiers éléments du bâtiment seront bientôt achevés. Vous pouvez nous soutenir dans cette tâche en finançant cette première construction. Nous lancerons prochainement une opération fort sympathique destinée à récolter quelques fonds. Cette opération consistera en la possibilité d'acheter les pierres (parpaings, moellons, blocs, briques) destinées à l'édification de l'École. Chaque pierre sera vendue 2 Euros [le coût englobe ici le parpaing, le ciment, la main d’œuvre, le transport, etc.] contre un pin's personnalisé (une épinglette pour parler français). Vous pourrez d'ailleurs vous-même devenir, si vous le désirez, vendeur de pierres (rassurez-vous, vous n'aurez pas à les transporter...). Rendez-vous donc dans quelques semaines pour de plus amples précisions.


Faites un don ! © Juin 2011 ZOMARE


« Bureaux » © Juin 2011 ZOMARE

    Le samedi 25 juin étant férié pour cause de Fête Nationale Malagasy le 26 Juin, les cours n'ont pas eu lieu. Ce weekend-là, la Fête fut triste et sombre. Comment pourrait-il en être autrement ? Pour se consoler de l'inconséquence de certains Mpanjaka, cet échange de sourires, le samedi 14 mai dernier à l'École de Musique, entre Kafo , l'un des grands batteurs de la musique malagasy du Nord et Marcel (dit Kafo), notre professeur de guitare.

Les deux Kafo
Échanges de sourires © Mai 2011 ZOMARE

    Les passages de phases et la remise des bulletins se sont déroulés ce samedi 2 juillet 2011 au matin en présence de tous les élèves et professeurs du ZOMARE. Une récompense sera bientôt remise aux grands élèves ayant terminé leurs cycles d'études cette année. L'année scolaire s'achève donc ce jour, et les cours reprendront à la mi-septembre (le 10 ou le 17).

    Commencés il y a trois semaines, les travaux concernant le bâtiment administratif de notre École seront terminés dans les jours qui viennent. Nous espérons bien les compléter avant la fin de l'année et pourquoi pas aboutir à l'achèvement complet de ce premier élément. Certains dons imprévus nous arrivent parfois comme un cadeau de la Fortune. Merci à ces bienfaiteurs clairvoyants. Il faut agir beaucoup et rêver un peu. On pourrait dire : Avec ZOMARE, Paré à rêver !
 
 
    Nous vous souhaitons de bonnes vacances, pour ceux qui en prennent, et vous donnons rendez-vous à la rentrée.
 
 
Jean-Michel LACROIX & Philippe MOURNETAS
Pour le ZOMARE

o 11 septembre 2011 : Les nouvelles de ZOMARE - Septembre 2011 : la Lettre de ZOMARE envoyée à tous les marraines, parrains et sympathisants de ZOMARE.

magnet blancmagnet rouge
U N E
P I E R R E
P O U R
Z O M A R E

Chères marraines, chers parrains,
Chers sympathisants,
 
    L'opération 
« Une pierre pour ZOMARE » annoncée début juillet est désormais lancée. Cette opération offre la possibilité d'acheter des 'pierres symboliques' constituant autant d'éléments de construction destinés à l'édification de l'École. Chaque pierre est vendue 2 Euros* contre un badge de type 'Magnet'. Il faut compter dix pierres pour un mètre carré. Vous pouvez vous-même devenir, si vous le désirez, vendeur de pierres (sans avoir à les transporter...). Nous avons besoin de toutes les bonnes volontés. Contactez-nous par courriel. [* : le coût englobe ici le parpaing, le ciment, la main d’œuvre, le transport, etc.]

    Sans rappeler la nécessité pour ZOMARE de disposer de locaux convenables et adéquats afin que l'Ecole de Musique et de Danse puisse fonctionner dans les meilleures conditions, il faut redire que la situation dans laquelle les cours sont dispensés depuis onze ans  - même s'il faut et s'il a fallu s'en accommoder - est loin de donner satisfaction. Le développement de notre école passe par la construction progressive des bâtiments. Cette année, l'opération « Une pierre pour ZOMARE » nous apportera un complément financier important en vue de la construction du "bâtiment administratif" dont les fondations ont déjà été achevées début juillet 2011 (voir photo  ci-dessous).

soubassement

Le soubassement du bâtiment © Juillet 2011 ZOMARE

    Il nous faudra sans doute renouveler ce genre d'opération dans le futur. Nous n'en sommes qu'au début des travaux. En juin dernier, un logement fut édifié pour le gardien des lieux, M. Jean-Pierre et sa famille qui ont emménagé depuis. Malgré sa modestie, ce logement et le terrain y afférent semblent donner entière satisfaction à cette famille. Il faut dire que la gratuité, l'espace cultivable disponible, la tranquillité du quartier, ainsi que toute l'aide et le soutien que ZOMARE peut apporter à la famille, sont autant de raisons de cette satisfaction.

famille_scama
La présidente et la famille de M. Jean-Pierre réunies © Juillet 2011 ZOMARE 

    La rentrée 2011 de ZOMARE s'est effectuée samedi 10 septembre. Les élèves n'étaient pas tous présents. La plupart d'entre eux sont toujours en vacances dans leur famille, puisque la rentrée de l’Éducation Nationale n'est prévue qu'en octobre (!!). Pour les grands élèves de notre école, c'est l'incertitude qui prévaut car les résultats du baccalauréat ne sont toujours pas communiqués. Nous devons au ZOMARE, jouer avec cela. Cependant tout est prêt pour accueillir les anciens et nouveaux élèves : instruments, cahier de musique, et professeurs bien entendu.
 
    Vendredi dernier 9 septembre, les élèves de l’École de Musique et de Danse ont participé au carnaval organisé dans le cadre d'une manifestation autour du thème : « Alcool et Grossesse : un risque sous-évalué, un handicap évitable ». Une conférence à l'Alliance Française de Diego Suarez avait lieu le même jour. ZOMARE, impliqué dans la vie culturelle de la cité, reste toujours prêt, avec ses modestes moyens, à participer aux manifestations qui en valent le coût.
 
    Quant à ZOMARE Océan Indien, à la Réunion, il participera au Manapany Surf Festival les 23, 24 et 25 septembre prochain, "du côté du plus célèbre Ti Coin Charmant de la Réunion". Vous pourrez nous retrouver à notre stand, discuter avec nous en buvant tranquillement un thé (malagasy évidemment) et écouter de la musique malgache bien entendu. De la même façon, il est probable que ZOMARE Océan Indien participe au Festival Kaloobang 2011, les 7, 8 et 9 octobre prochain. Venez nombreux nous rencontrer, acheter et vendre nos magnets, et profiter de la convivialité de ces deux beaux festivals.

Vody-mandresy
Vody-mandresy © Juillet 2011 ZOMARE 

    Nous avions, il y a quelques années, rendu une petite visite au Cap Diego, ... à un arbre ! Pas à n'importe quel arbre. Vody-mandresy (Arbre de la Victoire) est très connu et très sacré. Sa vue et sa majesté ne laissent pas indifférent. Le 15 juillet dernier, nous avons renouvelé cette visite avec quelques membres de ZOMARE. Comme il se doit, nous lui avons apporté ce qu'il apprécie le plus : toaka mena (rhum rouge), antely (miel) et limonade fotsy (blanche). A t-il été satisfait de nos remerciements, de nos offrandes, de notre visite ? Nous n'avons pas à le savoir. La vie se poursuit à Madagascar avec une année pleine d'espoir, d'incertitude et de doutes. Ceux qui nous ont quitté sont toujours là. Notre ami Éric est toujours avec nous sur la Terre de Madagascar. Et sa présence nous réconforte.
 
 
    Procurez-vous des
« Pierres pour ZOMARE », n'oubliez pas votre parrainage, et passez une bonne rentrée.
 
 
A bientôt.
 
 
Jean-Michel LACROIX & Philippe MOURNETAS
Pour le ZOMARE

magnets flyer

o 08 octobre 2011 : quelques photos des cours donnés ce samedi 08 octobre à l'EPP avenue Pasteur. Formation musicale, percussions, guitare, accordéon et saxophone.


Apprenti accordéoniste (professeur : Hervé) © 2011 Macho ZOMARE

photos-2011-10
photos-2011-10
photos-2011-10
photos-2011-10
photos-2011-10
photos-2011-10
ZOMARE
photos-2011-10
ZOMARE
photos-2011-10
ZOMARE
photos-2011-10
Cours du 8 octobre 2011 © 2011 Macho ZOMARE

o 10 décembre 2011 : après les examens de fin de premier trimestre qui se déroulent actuellement, l'année 2011 va s'achever sur un bilan positif pour ZOMARE. Nos 250 élèves présents en cours et leurs professeurs fidèles au poste et vivants ! N'est ce pas l'essentiel ? Alors, quel bilan ?

Tout d'abord, l'école fonctionne et poursuit sa tâche d'éducation et de formation musicale et chorégraphique. Et c'est bien le moins qu'elle puisse faire ! Rien de spectaculaire ici. Le travail qui se fait en toute discrétion, est long et fastidieux puisqu'au moins dix années sont nécessaires à une école pour former un musicien.
Ensuite, ZOMARE participe dès que l'occasion se présente aux actions culturelles qui lui sont proposées. Elle le fit cette année pour le festival Zegny Zo notamment.
• ZOMARE assure plus que jamais son service de cantine chaque semaine. La société Armor Cuisine en nous donnant les moyens de cette action salutaire, donne du bonheur à deux cent cinquante enfants pour lesquels compte le moindre repas. Je parle ici d'un vrai repas et pas de quelques friandises qui en tiennent lieu pour certains marchands de misère. Donner à manger coûte très cher ! (même à Madagascar)
• Enfin, la construction des locaux se poursuit avec l'achèvement du premier bâtiment. L'opération "Une pierre pour ZOMARE" qui continue, nous a apporté quelques subsides certes modestes mais bienvenus. Encore une fois, Armor Cuisine
se propose de nous venir en aide pour cette tranche de travaux. Comment remercier assez son P.-D. G., pour sa confiance en ZOMARE qui a valeur d'exp
ertise ?

Ainsi, après une courte période de vacances pour les fêtes de fin d'année, les cours reprendront dès le samedi 7 janvier 2012. Nous invitons d'ailleurs toutes les marraines et tous les parrains qui viendraient à se trouver à Diego Suarez en janvier, à venir nous rendre visite. Ils seront bien accueillis, c'est une certitude.

Puiqu'est évoquée ici la présence de nos parrains à Diego, signalons qu'en 2012, un voyage sera organisé à leur intention. Je ne reviendrai pas sur l'intensité du premier voyage organisé en 2010 et sur l'émotion suscitée chez lez participants autant que la joie produite chez les élèves, parents et enseignants. Ce voyage que nous proposons durant la période des vacances réunionnaises de mai (entre les dimanches 6 et 20 mai) sera plus simple et moins solennel. Gageons qu'il nous apporte son lot de bonnes surprises et d'émotions sincères. Mais on ne peut, s'agissant d'un voyage dans la Grande-Île, imaginer qu'il en soit autrement.

ZOMARE Océan Indien organise
un voyage à l'Ecole de Musique et de Danse
de Diego Suarez durant les vacances
de mai 2012 (entre le 5 et le 20).

Si cela vous intéresse, faites-le nous savoir,
au plus vite (dans la semaine si possible).


L'équipe
ZOMARE


si vous êtes parrains, contactez-nous à zomare@laposte.net

o 12 décembre 2011 : hier, dimanche 11 décembre 2011, hommage fut rendu aux ancêtres malagasy et africains sur le plateau du Dimitile (Espace culturel muséographique du Dimitile). L'Ati-damba est organisé par les associations Miaro, Capitaine Dimitile et Tradition Salegy. À lire : 8ème anniversaire de la Fête des ancêtres - Ati-damba au Camp Marron du Dimitile.

Il est difficile d'exprimer par des mots l'intensité, l'émotion, l'enchantement, la fierté, la beauté de cet
Ati-damba. On ne peut que conseiller de se rendre en toute sincérité, l'année prochaine, à l'Ati-damba 2012. A noter simplement - charmés par une musique de haute tenue et de grand panache interprétée par « Ker Maloya », un groupe de Bras Panon - la présence extrêmement forte de nombreux tromba parfaitement identifiés, originaires de toutes les régions de Madagascar (les langues Tandroy, Sakalava, etc. entendues en font foi), ainsi que des Comores et d'Afrique. Décidément, cette terre réunionnaise, intense à bien des égards, l'est aussi par son ancestralité. Reunion Tanindrazana ny Tsika! La Réunion, notre Terre Sacrée [des Ancêtres] ! ...

La Rényon, sé lo péi sakré nout bann zansèt !

Site du Plateau du Dimitile (1800 m) © 2011 Association Capitaine Dimitile

« Afin d’honorer la mémoire des ancêtres malgaches reposant en terre réunionnaise ainsi que celle de tous les marrons qui n’ont reçu ni honneurs funèbres, ni sépultures, Ati-damba entend leur rendre hommage en revêtant d’un linceul blanc la stèle dédiée au guetteur Dimitile, à la reine Sarlave et au roi Laverdure, symboles de la résistance des marrons à la traite négrière et à l’esclavage. »


Zomban' ny Moziky Antsiranana - La Réunion... de Madagascar à la Réunion, de la Réunion à Madagascar, les liens visibles et invisibles sont tissés, se créent, se recréent et se raffermissent. D'autres liens tissés partout en France et aux Etats-Unis. Serait-ce un lamba qu'on tisse ? Le lamba dont on couvre les vivants comme les morts.

Tsihy be lambanana ny ambanilanitra.
[Ceux qui sont sous le ciel forment une grande natte]

o 21 décembre 2011 : je tiens, au nom des élèves et des professeurs de ZOMARE, à souhaiter un joyeux Noël à toutes nos marraines, à tous nos parrains, et à tous nos sympathisants. En soutenant au fil des ans, l'action de l'association ZOMARE, le travail des enseignants de l'école et la persévérance des élèves, vous ne permettez pas simplement à une école d'exister, à un projet de fructifier avec le temps, à des enfants de se forger une morale (celle de la musique), à des enseignants de donner le meilleur d'eux-mêmes, à des parents de moins désespérer, non, en soutenant ZOMARE, vous donnez tort aux prédateurs de ce pays qui tentent de faire chavirer Madagascar dans une misère absolue. Ils sont bien prêts de réussir, les premiers misérables seront eux.

baobab

Joyeux Noël à tous



à suivre…

Jean-Michel LACROIX
Initiateur du projet et coprésident du ZOMARÉ.



© ZOMARÉ, 2001. Tous droits réservés.
Toute reproduction doit faire l'objet d'une autorisation
Vos commentaires sont les bienvenus.


zomare@laposte.net