Lexique des Termes Sakalava
A
B
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
R
S
T
V
Z
Lexique des Termes Sakalava
S à Z


-S-

Sadika : Cache-sexe.
Safary : Safary ou Làlana constitue la quinzième figure du sikidy et représente les voyages et la route, de l'arabe "safara", voyager.
Saha : Canal d'irrigation. Ou Sahabe. Possédé légitime, le médium, le chaman. Champ. Conseillers du Roi qui interviennent dans des décisions politiques (swahili: "saha(ma)", le second après le Chef Dyumbe, in Sacleux, 1939).
Sahafa : Van.
Sahany : Assiette sacrée, couleur unie (blanche) dans laquelle on dépose les offrandes destinées aux Génies, Ancêtres et Divinités, dans laquelle on mélange du kaolin et du miel pour abreuver les adeptes du tromba.
Saily : Ou Saly. Les voyages, la route de l'arabe "safara". La quatorzième figure du sikidy.
Saina : Esprit, intelligence. Jery (sakalava).
Saiñy : Drapeau. Drapeaux blancs. Intelligence, esprit.
Sakafo : Manger.
Sakaitany : Gimgembre.
Sakay tany : Gimgembre.
Salaka : Morceau d'étoffe de la longueur d'une ceinture, que les hommes placent sur les reins et font passer entre les jambes pour cacher les parties sexuelles.
Salovaña : Ou simbo. Habit réservé aux femmes sakalava, antankarana, tsimihety, voire betsimisaraka : une sorte de grand sac en toile ou en raffia, jadis haut de 1,50 m., ayant deux brasses de tour.
Saly : Ou Saily. Les voyages, la route de l'arabe "safara". La quatorzième figure du sikidy.
Saly : Poisson ou viande fumée.
Sambarivo : Groupe clanique sakalava, chargé de transporter l'eau pour laver les cadavres. Gardiens des tombeaux royaux, doany et mahabo.
Sambirano : Fleuve qui prend sa source dans le massif du Tsaratanana et traverse la ville d'Ambanja. Une région très riche à cause de ses alluvions. On y produit du café, du poivre, de la vanille, du cacao et naturellement du riz. Cette région correspond à tout le fivondronana (préfecture) d'Ambanja. Nosy-Be et Ambanja sont les deux préfectures qui nous intéressent spécialement dans cette investigation.
Sampy : Idoles.
Saotra : Souhaits, bénédictions, remerciements, action de grâces, sacrifice de remerciement; formule polie pour divorce, répudiation.
Sarihangy : Perle.
Sarin'olo : Image de l'homme.
Sempotro : Être étouffé, être noyé ou submergé.
Seraña : Cendres, reliques en déplacement.
Setoany : Mauvais. Mauvais esprits, démon, satan, de l'arabe "setoan". Syn. njary nintsy, trombahely, trombatromba.
Sikidy : Divination, technique ou l'art divinatoire, de l'arabe "Sichel ou shikl". L'agent est l'Ampisikidy. Entada abyssinica, arbre de la famille des Légumineuses.
Sikidy alañana : Ou sikidy adabaray, sikidy andamaka. Art divinatoire qui consiste à faire des courbes sur le sable.
Sikidy fano : Art divinatoire réalisé par le moyen des graines de fano (Piptademia chrysostachys Benth, Légumineuse)
Sikidy fitaratra : Divination par le miroir. Pratiquée par les tromba tsiñy.
Sikidy joria : Ou sikidy tombon-drandraka.
Sikidy karatra : Art divinatoire qui consiste à tirer les cartes. Apanage des courtisanes. S'oppose au sikidy fano.
Sikidy tombon-drandraka : Ou sikidy joria. Pratiqué le plus souvent par les betsimisaraka et les sakalava jiriky. Comporte deux rangée horizontales ne pouvant avoir que deux figures : sombola et tareky.
Sikidy tsy mivolaña : Divination muette (résultat nul).
Sikily : Ou sikidy. Divination, technique ou l'art divinatoire, de l'arabe "Sichel ou shikl". L'agent est l'Ampisikidy. Entada abyssinica, arbre de la famille des Légumineuses.
Sikily arakarabo : Art divinatoire réalisé par le moyen des graines de lianes appelées voankarabo.
Sila-tamango : Morceaux de cercueil.
Simbo : Ou salovaña. Habit réservé aux femmes sakalava, antankarana, tsimihety, voire betsimisaraka : une sorte de grand sac en toile ou en raffia, jadis haut de 1,50 m., ayant deux brasses de tour.
Sivampolo : Quatre-vingt-dix.
Sivanjato : Neuf cent.
Sivy : Neuf.
Sivy ambiny folo : Dix-neuf.
Sofina : Oreille.
Solotany : Ou sorotany. Les chefs et les anciens, de l'arabe "Soltan" signifiant le sultan. La treizième figure de l'art divinatoire.
Sombola : Ou jamà. Deux, fêtes, vie.
Sorana : Messe.
Soro : Sacrifice adressé à Ndrianañahary et aux parents devenus fantômes pour avoir une conscience et un cœur tranquilles.
Sorona : Sacrifice, offrandes sacrificielles, holocauste, victimes sacrificielles, messe (voc. de l'Église catholique à Madagascar). Sacrifice, ce qu'on offre, qu'on immole en sacrifice; argent consacré et qu'on conserve sans y toucher.
Sorona masin'ny lamesa : La messe.
Soroño : Sacrifice par le feu.
Sôroño : Flux, marée montante.
Sorotany : Ou solotany. Les chefs et les anciens, de l'arabe "Soltan" signifiant le sultan. La treizième figure de l'art divinatoire.

A
B
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
R
S
T
V
Z
Lexique des Termes Sakalava
-T-


T(r)embo : Liquide séminal (sperme).
Tafasiry : Conte populaire, de l'arabe "tafasir". Syn. de angano et de tantara (de l'arabe «tafsir»). Les sakalava l'assimilent souvent au resaka ou koraña (conversation, palabres).
Tahiña : Mal sacral (relation diffuse au sacré).
Takorobabo : Jabot
Talata : Mardi, de l'arabe "Thalathâ".
Tale : Monter de l'arabe "Talah". La première figure de l'art divinatoire. Correspond à l'ascendant.
Talio : Vent de large venant de l'Ouest ou du Nord-Ouest l'après-midi (Nosy-Be). Direction Ouest / Est.
Talio maraiñy : Talio du matin très tôt.
Talio vaky joja : Direction Sud-Ouest / Nord-Est
Talion'avaratra : Direction Nord-Ouest / Sud-Est
Taly : Coiffure
Tambiro : Travail communautaire non rémunéré.
Tañatañana : Branches (duplicatif de Tañana, mains).
Tandindona : Ombre vivante, reflet.
Tandindrono : L'ombre, l'image de soi projeté toujours en avant.
Tandra : Ou mitandra. Rite sacrificiel qui consiste, lors de la ceuillette des graines de fano, en une prière d'invocation et le sacrifice d'un coq rouge.
Tandraka : Petits insectivores ressemblant au hérisson (Centetes escaudatus et C. semispinosus).
Tanety : Grands espaces découverts.
Tangeñy : Ordalie que l'on boit pour subir le jugement.
Tanifotsy : Kaolin, terre blanche appelée aussi taniravo.
Tanim-bary : Terre du riz, rizière.
Tanimasiñy : Terre sacrée, Lieux-sacrés, Terres-saintes. Points cardinaux.
Tanimasiñy : Forêt.
Tanjaka : Force. Syn. hery, ngovo.
Tano : (vous) Gardez.
Tantahariky : Pièges (pour la chasse).
Tantara : Histoire, récit historique véhiculant un message précis, légende à fondement historique, mythe.
Tantara ankolatra : Histoire montée de toute pièce faisant allusion à une rélité que l'auditoire est censé connaître.
Tantara masina : Histoire sacrée.
Tantara masiñy : Histoire sainte, sacrée.
Tanterakala : à travers la forêt, ou « enlevé totalement ». Un des sept fragments de bois qui entre dans la composition de l'aody « fiamboniana ».
Tany : La terre, terrain, sol, pays, contrée, royaume.
Tanimasiñy : Terre sacrée, Lieux-sacrés, Terres-saintes. Points cardinaux. Forêt.
Tany manintsy : Terre fraiche
Taola : L'homme.
Taolam-balo : Le résumé du squelette (pars pro toto); «les huit os longs».
Taolam-boro : Os d'oiseaux.
Tapatoñono : Énigme, devinette. Syn. de Ankamantatra.
Taraiky : Maigreur, chemin, en divination. Ant. Asombola
Tareky : S'apparente à Unité.
Tariky : Descendant, lignée, lignage.
Taronjo : Caméléon.
Telo : Trois.
Telo ambiny folo : Treize
Telompolo : Trente.
Telonjato : Trois cent.
Tembo : Liquide séminal (sperme).
Tena : Le soi; soi-même. Personne.
Tena : Vraiment.
Tendro : Montagnes sacrées.
Teny : Mot, parole, proposition, discours, ordre, commandement, prohibition, défense, commission, la volonté exprimée des ancêtres, des parents, (in Abinal et Malzac 1888). Syn. kabaro, volaña.
Teraka : Né, naître, accoucher.
Tiaraha : Stupide.
Tihihia : La Balance, Syn. volamaka (argent de la Mecque), Syn. Adimizana.
Tinaiñy : Lundi, de l'arabe "Al-ithnain".
Tingy : Sexe de la femme.
Tiñy : Les esprits, de l'arabe 'jinn". On dit aussi tsiñy ou tsiny. Ce sont les génies, les esprits de la forêt. Culpabilité, défaut, blàme, censure. Sanction métaphysique.
Toadraza : Boisson, breuvage sacré. Ou toamainty, toaka, barisa.
Toaka : Boisson alcoolique.
Toaka : Boisson, breuvage sacré. Ou toamainty, toadraza, barisa.
Toamainty : Boisson, breuvage sacré. Ou toaka, toadraza, barisa.
Tody : Le juste retour des choses ou la conséquence des actions humaine ( effet de justice immanente).
Tohiravina : Arbre. Phyllarthron sp. Bignoniacées.
Tolotro : Offrandes et victimes.
Tomboko : Ou vity. Le pied. Une des quatre partie de chaque figure du sikidy.
Tongoalahy : Plante parasite qui grimpe jusqu'à la cime de l'arbre sur lequel elle s'est établie. Un des sept fragments de bois qui entre dans la composition de l'aody « fiamboniana ».
Tono : Rôtir, griller dans le feu.
Toñy : Enceinte sacrée. Piliers ancestraux.
Toranga : Tambour à son dur, épais.
Tratra : La poitrine. Une des quatre partie de chaque figure du sikidy.
Trembo : Vin de cocotier.
Tromba : Esprit, chamane, médium, rite de possession.
Tromba an-drano : Esprits de l'eau. Souvent, les esprits des princes originaires du Boeny.
Tromba sazoka : Esprits royaux qui élisent domicile chez un médium.
Tromba tsiñy : Esprit le plus ancien, le plus souvent l'esprit de la montagneGénies qui se réincarnent.
Trombahely : Mauvais. Mauvais esprits, démon, satan, de l'arabe "setoan". Syn. njary nintsy, setoany, trombatromba.
Trombatromba : Mauvais. Mauvais esprits, démon, satan, de l'arabe "setoan". Syn. njary nintsy, setoany, trombahely.
Tsakotsako : Maïs.
Tsangan-kazo firazañana : Le joli bois (le bois bleu) ou Hazomanga. Piliers ancestraux.
Tsara : Bon, beau, qui a de bonnes qualités.
Tsela-baratra : Éclairs.
Tsiambandrafy : Perle.
Tsiambanindahy : « qui n'est pas sous un homme », le propriétaire de la médication n'aura pas le dessous contre un adversaire, soit dans l'exercice de ses fonctions, soit dans la course aux honneurs. Une des six sortes de sable sacré qui entre dans la composition de la corne « fiamboniana ».
Tsiarana : Groupe clanique sakalava, chargé d'immoler les bœufs sacrifiés aux mânes des rois défunts.
Tsihy : Natte.
Tsiko : Ou Tsioky. Vent, brise et souffle. Air.
Tsiko fatatra : Vent fort.
Tsiko ratsy : Vent contraire (en mer).
Tsiko senga : Ou Tsiko tsara.Vent favorable.
Tsiko tsara : Ou Tsiko senga. Vent favorable.
Tsikobe : Ou Tsiko be. Vent grand ou gros, tempête, cyclone.
Tsimalazo : Qui ne se fane pas. Un des sept fragments de bois qui entre dans la composition de l'aody « fiamboniana ».
Tsindry-mandry : Rêve, cauchemard ou nofy.
Tsinjaka : Danse. Syn. rebiky.
Tsintsiña : Ou Tsintsiña. Fauvette (Cisticola madagascarensis Hard. ou Ellisia Lantzii Grand).
Tsiñy : Les esprits, de l'arabe 'jinn". On dit aussi tiñy. Ce sont les génies, les esprits de la forêt. Culpabilité, défaut, blàme, censure. Sanction métaphysique.
Tsioky : Vent, brise et souffle. Ou Tsiko.
Tsiôta : Six.
Tsiôta ambiny folo : Seize.
Tsiôtampolo : Soixante.
Tsiôtanjato : Six cent.
Tsipy rano : Jetter l'eau; asperger avec de l'eau.
Tsisy : Rien.
Tso-drano : Bénédiction, souhaits.
Tso-drano : Aspersion, bénédiction et souhaits d'adieux (souffler-sur l'eau).
Tsontsoraka : Signes blancs sur le nez ou les oreilles.
Tsy aiko : Je ne sais pas.
Tsy mariñy : C'est pas vrai.
Tsy mety : C'est impossible.

A
B
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
R
S
T
V
Z
Lexique des Termes Sakalava

-V-


Vady : Époux, conjoint.
Vahy mifehy : Nœuds de liane ou nata.
Vakamiarina : Perle.
Vakana : Perles magiques.
Vakana lañy hasiñy : Perle magique qui a perdu son efficacité.
Valavelono : Pignons d'Inde constituant la partie périphérique ou la cour de l'enceinte sacrée toñy.
Valibe : Première femme ou épouse légitime.
Valiha : Du sanscrit "vadya" qui signifie instrument de musique. Cithare sur tuyau. Cet instrument de musique cher aux esprits tromba consiste en un gros bambou entre deux noeuds, au-delà desquels on a généralement laissé, de part et d'autre, une certaine portion. du tuyau que l'on pourrait appeler transnode, par analogie à internode. Entre les noeuds et dans le sens de la longueur on a, naguère, détaché de l'écorce de minces bandes, servant de cordes. (Aujourd'hui, on se sert de fil de fer pour les cordes). On n'a cependant pas coupé leurs extrémités, et l'on protège celles-ci par un ficelage roulé tout autour. Chacune des cordes est tendue et accordée par deux petits coins de bois insérés en guise de chevalets. Les notes sont rangées de tierce en tierce de de chaque côté de l'instrument. Dans le ton le plus usité de "do", les 13 fibres donnent la suite de la gamme majeure, naturelle, depuis la fondamentale jusqu'au sol de l'octave supérieure. Au centre, la plus longue corde rend la dominante de basse. A droite de cette dernière (ou à gauche, selon les instrumentistes ou les ethnies de la Grande Île), se trouvent disposées les notes suivantes: do, mi, sol, si, mi, fa, la, do; à gauche: ré, fa, la, do, ré, sol, si. Les doigts de la main droite et de la main gauche pincent à vide les cordes de la première et de la deuxième série. Afin que les vibrations de l'air, renfermé dans le tube, puissent s'échapper au dehors, on pratique, exactement sous le contre-sol ou la dominante de basse, une légère fente longitudinale. Quand au jeu, l'exécutant, d'après M.A. Sichel, s'accroupit sur les talons et, maintenant devant lui l'instrument, dont il serre l'extrémité inférieure entre ses deux pieds, il place une main de chaque côté. Cette position n'est cependant pas la seule. On peut aussi le jouer assis, l'instrument vertical et légèrement penché sur les genoux. Des spécialistes jouent le valiha tantôt debout, tantôt assis, en serrant l'extrémité entre les genoux ou sous les bras. Pour jouer, on se sert des ongles. La disposition des cordes amène l'exécutant à faire de fréquents accords de ces instruments qui ont vingt cordes donnant une échelle diatonique de trois octaves moins deux notes (ré et si).. Ces instruments ont toujours le sol comme tonique obligé et comportent par suite un fa dièse. Les cordes n'admettent pas d'altérations (in C. Sachs, 1938).
Valimasay : Seconde femme.
Valo : Huit.
Valo ambiny folo : Dix-huit.
Valompolo : Quatre-vingt.
Valonjato : Huit cent.
Valy : Beau-frère; féminin: rañao. Syn. zaodahy, zaobavy.
Vangovango : Bracelet d'argent.
Vaniaña : La hanche. Une des quatre partie de chaque figure du sikidy.
Varatra : Tonnerres. Foudre.
Varatraza : Vent frais qui souffle du Nord ou du Nord-Est (le matin ).
Vary : Riz.
Vary akotry : Paddy. (riz non décortiqué, riz en paille).
Vataña : Le corps, le corp matériel. Le tronc de l'arbre, tronc du corps humain, le corps tout entier en tant que support de ses principes spirituels.
Vato voasoratse : Tablette de cristal sur laquelle les figures du sikidy sont inscrites.
Vatobe : Groupe clanique sakalava, chargé de s'occuper de nettoyer les doany ou les tombeaux royaux et de les tenir propres.
Vatolahy : Pierres mâles.
Vatomahita : Pierre clairvoyante.
Vatomazava : Pierre claire.
Vatravatra : Mois des averses, des giboulées, (d'origine sanskrite in J.C. Herbert), vatravatra selon l'étymologie populaire est traduit souvent par. Le Taureau, correspondant d'Adaoro (merina).
Vava : Bouche.
Vava : Bouche.
Vavaka : Prières, oraisons. Culte rendu à Dieu, la prière, l'adoration.
Vavindrengy : Fragment sec de Paka, creusé en milieu, servant dans l'opération Madrengy (femelle).
Vavy : Femelle, femme.
Vehivavy : Femme, Syn. Mañangy, viavy, ampela.
Velo : (Il vit, il est vivant). Premier homme que Zañahary créa après qu'il eut créé le monde.
Velo(na) : Vivant.
Velonamponga : Celui pour qui le tambour résonne. Les coups de tambour étaient signes de joie. Aody qui pourrait procurer à celui qui le tient l'honneur, l'allégresse. Une des six sortes de sable sacré qui entre dans la composition de la corne « fiamboniana ».
Verijery : Fou, vicieux.
Very hasiñy : Privé de ses (à propos d'un devin ou astrologue) pouvoirs surnaturels.
Very vintana : Privé de son (à propos d'un devin ou astrologue) destin.
Viabe : Mois sakalava d'origine sanskrite et qui correspond à Adijady, le Capricorne.
Viabikibiky : La Vierge. Mois sakalava correspondant de Asombola.
Vihavy : Fille.
Vihin-tsikily : Ou voan-tsikidy. Désigne une seule graine dans le sikidy.
Vinantolahy : Gendre.
Vintambola : Petit objet en forme d'hameçon pour pêcher la fortune.
Vintana : Destin.
Vintan-dratsy : Mauvais destin.
Vity : Pieds.
Vity : Ou Tomboko. Le pied. Une des quatre partie de chaque figure du sikidy.
Voahasiñy : Eau sacralisée.
Voampihy : Liane de la famille des Connoracées, Rouera platysepala Bak. Ou Vohijoby.
Voan-draiky : Ou voan-driaka. Graines de fano.
Voan-driaka : Ou voan-draiky. Graines de fano.
Voan-kaniñy : Empoisonnement.
Voan-tsikidy : Ou vihin-tsikidy. Désigne une seule graine dans le sikidy.
Voandriaka :
Voankanga : Arbre (indéterminé) ou Montana, Montafara.
Voankarabo : Graines de lianes.
Voankobohobo : Anona reticulata, arbre de la famille des Asonacées, ou Hobohobo.
Voantsilasa : Pasax ornifolia Baker, arbre de la famille des Arliacées.
Vody : Ou ambody. Le pied de l'arbre, postérieur, arrière-train.
Vohankohy : Araignée: Lactodectes Menavody.
Vohijoby : Liane de la famille des Connoracées, Rouera platysepala Bak. Ou Voampihy.
Vola : Argent, monnaie. Le mois. Syn. fanjava.
Vola faly : Parole sacrée, langage ésotérique, langage princier. Terminologie du tromba.
Volafotsy : Ou Zafinifotsy, descendant d'Andriamandisoarivo, d'un mariage exogame.
Volamaka : Argent de la Mecque, Syn. Tihihia (La Balance), Syn. Adimizana. Mois de mai dans le calendrier solaire.
Volafotsy : Argent.
Volambeloño : Néoménie (fête correspondant à la nouvelle lune).
Volamena : Ou Zafinimena. Petits enfants, descendants de l'or. Dynastie sakalava centrée sur Andriandahifotsy, considérés comme descendants de ses femmes légitimes.
Volaña : Parole, discours. Syn. teny (v. ce mot).
Volaña mahitsy : Langaga direct, synonyme de bigavo, ironie, affront.
Volon-tsikidy : Les traits, les seize figures du sikidy.
Vonjeo. : Au secours.
Voriky : Maléfices, sortilèges, dommage, préjudice. Syn. mosavy.
Vory vahoaka : Réunion de prière.
Voto : Sexe.

A
B
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
R
S
T
V
Z
Lexique des Termes Sakalava
-Z-

Zafinifotsy : Ou Volafotsy, descendant d'Andriamandisoarivo, d'un mariage exogame. Descendants de l'argent. Nom du groupe d'aristocrates ou de princes issu des mariages exogames d'Andriandahifotsy. Cette dynastie : Sakalava s'oppose à Zafinimena. centrée sur Andriandahifotsy, considérés comme descendants de ses femmes légitimes.
Zafy : Petit-fils, petite-fille.
Zaho : Je.
Zaho mahay : Je sais.
Zaho maneky : Je suis d'accord.
Zama : Oncle maternel. Syn. angovavy, tante paternelle.
Zaman-jaza : Oncle maternel.
Zanabatrotroko : Ou Kalovatrotroko. Espèce particulière d'hommes se trouvant sous la terre. Ils nous considèrent comme leurs dieux et nous sont très inférieurs. Zañahary des profondeurs.
Zañahariambany : Les Dieux inférieurs.
Zañahariañabo : Dieux des régions supérieures. Les Dieux d'en haut.
Zañahariañambo : Dieux qui ont enseigné aux hommes à assaisonner les aliments afin qu'ils aient une odeur exquise de laquelle ils se nourrissent.
Zañaharibe : Le grand Dieu (Créateur-grand).
Zañaharilahy : Les Dieux masculins.
Zañaharimalandy : Le Dieu blanc.
Zañaharivavy : Les Dieux féminins ou Déesses.
Zañahary : Créateur, Dieu, Divinité, Être Suprême, Entité collégiale formée par les Dieux, les Puissances intermédiaires, en tant que nom générique. (D'origine austronésienne, de l'Inc. "hi(j)an", dieu, divin, in O.C. Dahle). Fils de Andriamanitra & Andrianañahary.
Zañahary andrefa : Les Dieux de l'Ouest
Zañahary antiñiana : Les Dieux de l'Est
Zañahary atimo : Les Dieux du Sud
Zañahary avaratra : Les Dieux du Nord
Zañahary lahy : Dieu homme.
Zañahary manatrika : Zañahary fils de Dieu, viendra et tournera son visage vers celui qui porte la médication, devant lui donner ce qu'il désire. Une des six sortes de sable sacré qui entre dans la composition de la corne « fiamboniana ».
Zañahary vavy : Dieu femme.
Zanahiaña : Enfant albinos.
Zanaka : Fils, fille, descendance. Syn. taranaka.
Zanaka Zañahary : Fils de Dieu.
Zandry : Ou Zay. Cadet, benjamin; antinom. zoky Aîné.
Zanifimena : Descendants légitimes d'Andriamandisoarivo, le grand fondateur de Mahajanga.
Zato : Cent.
Zatovo mila loza : Le jeune-homme-qui-cherche-malheur.
Zatovotsinataondrañahary : Jeune-homme-non-créé-par-Dieu.
Zavatra : Mânes, chose; zaka (Nord-Ouest).
Zavavirano : Fille de Zañaharibe. Ondines, Déesses d'Eau.
Zay : Ou Zandry. Cadet, benjamin; antinom. zoky Aîné.
Zaza rano : Bébés-eaux.
Zazamena : Bébé
Zena : Tante maternelle: épouse de l'oncle maternel.
Zeñy : Celles-là.
Zipo : Jupe, jupon.
Ziva : Parent ou parenté à plaisanterie. Syn. lohateny.
Zoky : Aîné; antinom. zandry ou zay, cadet, benjamin.
Zoma : Ou Joma. Vendredi (de l'arabe "djouma' a", zoma: marché).
Zomba : Palais, substitut du palais royal ou la maison du médium, grande maison, édifice du swahili "djumba", d'où les mots : zombabe et zombafaly.
Zombabe : La grande maison au mahabo, ou dans les doany, à l'intérieur de laquelle, on se réunit pour célébrer le fitampoa.
Zombafaly : Toujours à l'intérieur du zombabe. Une maison sacrée en miniature et sur pilotis, munie d'un petit escalier et à l'intérieur de laquelle on dépose les reliques des Anciens rois Mahabibo (Andriamisara efadahy, dans le doany de Mahabibo de Majunga). Les zomba faly contiennent ainsi les restes des grands rois, conservés dans des petites boîtes d'argent et de bois. Il existe encore d'autres dérivés de zomba, palais royal: zomba vita, zomba veloño, zomba vola, zomba mitaky.


A
B
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
R
S
T
V
Z
Lexique des Termes Sakalava
© ZOMARÉ, 2001. Tous droits réservés.
Toute reproduction doit faire l'objet d'une autorisation
Vos commentaires sont les bienvenus.